Un arbre, dans son milieu naturel et sans contrainte particulière n’a pas besoin d’être taillé !
Depuis 40 ans, les connaissances sur l’arbre ont énormément progressé grâce à de nombreuses études scientifiques pas toujours portées aux yeux du grand public. On sait aujourd’hui comment les gérer intelligemment et mieux les soigner.

La taille raisonnée que nous défendons permet de sélectionner des branches en fonction de leur devenir, en éliminant celles qui n’ont pas d’avenir, en soulageant des charpentières et choisissant exactement l’endroit de la coupe : l’arboriste grimpeur sait comment va pousser l’arbre dans les années à venir en fonction de la taille qu’il a effectué.

IMG_20150309_111023

Nous respectons des angles de coupe bien précis pour un bon recouvrement des plaies (« cicatrisation »), nous ne dépassons pas un certain pourcentage du volume de houppier à tailler afin de respecter la gestion naturelle de l’arbre (sinon, ce dernier va générer de nouvelles branches fragiles et très feuillées pour palier au manque) shema explicatif.
Tous ces principes nous permettent en plus de garder l’arbre en bonne santé, de ne plus à avoir à intervenir sur le long terme ! Au contraire une taille drastique entraîne l’obligation d’intervention tous les 3 à 5 ans, ce qui a un coût pour vous.
Sur le court terme une taille douce peut paraître un peu plus chère dans certains cas (il faut du temps pour se déplacer dans tout le houppier, pour aller en bout de branche couper juste ce qu’il faut, contrairement à celui qui monte juste au milieu de l’arbre et qui va tout couper comme un sauvage sans se déplacer…). Mais à terme nous n’aurons plus à intervenir chez vous et le coût sur 10-15 ans sera jusqu’à 3 fois inférieur à celui de la taille drastique !!! (lien article scientifique « impact physiologique et économique de l’élagage des arbres d’alignement en port libre », Biotechnol. Agron. Soc. Environ. 2002 6 (2) 99-107)

 

IMG_20150309_114341               IMG_2684

 

Bien souvent, nous entendons des personne dire qu’après une taille importante l’arbre a retrouvé une nouvelle jeunesse : après avoir tout couper, on observe le développement de réitéras très vigoureux. Ce n’est que pure illusion pour le non initié !! L’arbre n’ayant plus rien pour effectuer sa photosynthèse et se nourrir, développe de nombreuses pousses très feuillues afin de palier ce manque, et cela grâce au système racinaire qui, lui, est toujours aussi important. Mais cette croissance se fait au détriment du stock énergétique de l’arbre, ces nouvelles branches sont beaucoup plus fragiles et casserons bien plus facilement (schéma explicatif). Enfin au bout de 3 ans, au lieu d’avoir un houppier aérer ou passe la lumière, on aura un houppier très dense….

 

La taille raisonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *